Entre Ciel et Terre: Tout Est Energie & Information - Légende Hopi
 -
HOPIS

Pourquoi les Hopis sur ce site ? 

          Ceux qui ont lu mon livre "La Reine de Mu" savent ce lien intense qui m'attire vers les Hopis... A l'origine de ma méthode "Esprit d'Enfance" est le concept de la "Kachina" la poupée-esprit des Hopis. 

        En effet, pour ce peuple amérindien qui vit au centre de l'Arizona, la Kachina est à la fois un esprit, un objet d'art, un jouet, un personnage interprété par des danseurs masqués, bref un outil pédagogique au service d'une spiritualité vivante et inhérente à la vie quotidienne.

           De la même façon ma poupée énergétique se propose de jouer tous ces rôles, au service d'une réalité invisible énergétique et quantique.

         De retour en Arizona cette semaine, j'ai eu l'immense chance et l'émotion extrême d'assister à des danses hopis qui mettent en scène les Esprits à travers les Kachinas masqués.

          J'aurai aimé vous montrer quelques photos de cette cérémonie authentique et populaire, mais c'est interdit de les photographier. Je comprends bien sur cette volonté de se protéger face à l'invasion des blancs...               

          Je peux cependant vous montrer des photos de Kachina (ICI) prises au Musée de Flagstaff, ainsi que quelques paysages autour de la réserve Hopi (à gauche)

Je vous invite également à lire l'Histoire des Hopis  ainsi que la Légende Hopi fondatrice ci-dessous; 
Vous pouvez aussi venir partager mon expérience sur le sujet et vous inscrire à l'atelier"Sagesse des Hopis, rencontre avec les kachinas"
les 16 et 17 février 2019 à Villeneuve-sur-Lot 
(200 euros le WE + 30E Hébergement par nuitée INSCRIPTION ci-dessous
Programme: 
Les Kachinas, rôle et représentation. Pédagogie et spectacle.
Le fonctionnement spirituel des Hopis. Origine des Hopis. Diaporamas. 
Méditations chamaniques de rencontre avec les Kachinas... Par Maryline Durand.

Prénom:
Nom:
Email:
Téléphone:
Ligne d'adresse 1:
Ville:
État / Région:
Code postal:
Commentaires:
 
Arrhes de réservation 108E
L"Inscription n'est validée qu'après paiement des arrhes. Merci !



Le Souffle d'Entre Ciel et Terre n°26-09/04/2012
Légende Hopi



 "Il y eut le cycle des minéraux, celui des végétaux, puis celui des animaux.
Nous sommes à la fin du cycle des animaux et au début du cycle des êtres humains.
Quand nous serons dans le cycle des êtres humains, alors les plus hauts et les plus grands pouvoirs que nous possédons nous seront enfin donnés.
Ils nous seront donnés par cette lumière ou âme que nous portons dans notre esprit. Mais pour l’instant nous arrivons à la fin du cycle des animaux et nous avons appris par nous-mêmes ce que c’est que d’être un animal sur cette terre.


Au début de ce cycle, il y a très longtemps, le Grand Esprit est descendu et Il est apparu et Il a rassemblé ensemble les peuples de cette terre, dit-on, sur une île qui est maintenant sous les eaux, et Il a dit aux êtres humains :


« Je vais vous envoyer dans les quatre directions et avec le temps je vais vous répartir en quatre couleurs, mais je vais vous donner une partie de mon savoir et vous appellerez celui-ci « Les Enseignements Originelles ». Et quand vous vous rassemblerez à nouveau, vous les partagerez afin de pouvoir vivre en paix sur cette terre, et ce sera le début d’une grande civilisation.

                          Et il dit : « Pendant ce cycle je vous donnerai à chacun deux tablettes de pierre. Quand je vous aurai donné ces tablettes, ne les jetez pas au sol. Si un de vos frères ou une de vos soeurs des quatre directions venait à jeter les tablettes au sol, alors, non seulement les humains vivront de dures épreuves mais la terre elle-même mourra presque. » Et donc Il a donné à chacun d’entre nous une responsabilité, et nous appelons ça « la Garde ».

Au peuple indien, le peuple rouge, il donna la Garde de la Terre. Pendant ce cycle nous devions apprendre les enseignements de la terre, les plantes qui poussent qui poussent du sol, les nourritures que nous pouvons manger, et les herbes qui soignent afin que nous puissions nous rassembler, avec nos autres frères et sœurs, et partager ce savoir avec eux. Quelque chose de bien devait arriver sur terre.
Au sud, Il donna au peuple jaune la Garde du Vent. Ils devaient apprendre tout sur le vent et la respiration et comment les assimiler en nous pour notre avancement spirituel.
A l’Est, Il donna au peuple noir la Garde de l’Eau. Ils devaient apprendre les enseignements de l’eau qui est l’élément principal car à la fois le plus humble et le plus puissant.

Au Nord, Il donna au peuple blanc la Garde du feu. Si vous regardez ce qui est au centre de la plupart de ce qu’ils font vous y trouverez le feu. On dit que les ampoules électriques sont le feu de l’homme blanc. Si vous regardez ce qui fait fonctionner une voiture, vous y verrez une étincelle. Dans les avions et dans les trains vous y trouverez le feu. Le feu consume mais avance également. C’est pour cela que ce sont les frères et sœurs blancs qui commencèrent à voyager à la surface de la terre pour nous réunir tous en une grande famille.
Et ainsi beaucoup de temps s’est écoulé, et le Grand Esprit donna à chacune des 4 races 2 tablettes de pierre. Les nôtres sont conservées dans la réserve Hopi en Arizona, dans la Zone des 4 Coins sur la 3ème Mesa.
J’ai parlé à des gens du peuple noir et leurs tablettes sont au pied du Mont Kenya. Elles sont gardées par la tribu des Kikuyu.
J’ai eu l’honneur de donner un calumet sacré taillé dans la pierre rouge du mont Kenya à la Tribu des Kikuyu. J’étais à un rassemblement spirituel indien il y a 15 ans. Un guérisseur du Dakota du Sud posa une roue magique en perles au centre du groupe et demanda « D’où vient-elle ? » On lui répondit : « Probablement du Montana, ou du Dakota du Sud, ou peut-être du Saskatchewan. » Il dit : « Ceci vient du Kenya ». Les perles étaient exactement comme les nôtres, de la même couleur.

Les tablettes de pierre de la race jaune sont gardées par les Tibétains, au Tibet. Si vous pouviez traverser la terre en partant de la Réserve Hopi vous arriveriez au Tibet. Le mot tibétain pour « soleil » est le mot Hopi pour « Lune », et le mot Hopi pour « soleil » est le mot tibétain pour « lune ».
Les gardiens des traditions pour l’Europe sont les Suisses. En Suisse il y a toujours une tradition où un jour par an tous les membres de la famille sortent leur masque. Ils connaissent encore les couleurs des différentes familles, leurs symboles, enfin certains d’entre eux. Je suis allé à l’école avec des suisses à l’Université de Washington, et c’est ce qu’ils m’ont dit.
Et ces 4 peuples vivent tous dans les montagnes. »


    J'ai trouvé cette légende très pertinente, et cette localisation en Suisse des tablettes de la race blanche m'a beaucoup parlé, d'autant que je me sens attirée par la Suisse depuis plusieurs mois, comme le sentiment d'avoir un avenir lié à ce pays. Beaucoup de suisses m'ont contactée depuis le début de mes activités énergétiques situées Entre le Ciel et la Terre …




      *****************************************
      Le Souffle d'Entre Ciel et Terre n°25
      L'énergie du voyage


                     Il me semble que sur le chemin de l'éveil, il est un instant où toute rencontre est initiatique. Chaque personne croisée devient source d'enseignement et d'élévation, car chaque rencontre est un échange d'énergie qui permet de grandir davantage.
      L'autre devient miroir, à la fois défi et occasion de vivre la séparation puis la réunion, le choix de vivre la dualité ou l'unité, ou même les deux successivement.


                  Au delà des énergies humaines, il vient un moment le besoin d'intégrer des énergies plus vastes, plus mystérieuses et plus puissantes : celles de lieux notamment, sacrés évidemment – même si tout lieu l'est potentiellement- connus ou inconnus.

                   Le voyage permet de varier à l'infini l'intégration de ces nouvelles énergies telluriques. Il est difficile d'expliquer ce phénomène : en voyageant, en modifiant ses repères et ses attaches, en renouvelant ses projections sur les visages de la Terre ; l'être s'amplifie, son énergie se dilate et s'étend ; le lâcher-prise s'effectue de lui-même, libérant de la place pour l'installation de nouvelles énergies, enrichissant votre être et votre aptitude à l'adaptation à des changements toujours plus profonds ; changements indispensables à votre évolution.
                Les angoisses de l'inconnu s'envolent, et la liberté s'épanouit.


      L'assimilation d'énergies de la Nature, minérale, végétale, animale , dans des endroits peu modifiés par les hommes, est particulièrement bénéfique, puisqu'elle augmente notre connexion avec l'énergie de la Terre, et permet d'ancrer toujours davantage notre énergie individuelle sur cette planète.
      L'endroit où vous vous trouvez ici et maintenant est fondamental pour votre âme ; il est une composante à la base de votre être énergétique. Veillez donc à aimer
      l'endroit où vous vous trouvez, veillez à vivre dans un endroit que vous aimez ou apprenez à le transformer afin qu'il le devienne... Et puis un jour il peut être judicieux
      de le quitter.
      Pour varier, complexifier, enrichir, fortifier votre énergie.
      Mais ne fuyez pas.
      Le voyage-fuite-exode est douleur. Sachez que vous emportez toutes vos misères
      dans la fuite. Partez le coeur joyeux, ouvert, et en paix... Sentez la légèreté du voyage. Rencontrez la beauté de la Terre. Respirez les températures du monde. Amplifiez l'immense silence de la Terre dans votre coeur.
      Vous comprendrez combien il est indispensable de vénérer notre planète, vous sentirez grandir votre amour pour elle, vous saurez quels gestes simples changent tout un monde.
      Ouvrez vos sens à la joie de vivre sur cette magnifique Terre et bercez-vous de gratitude.
       

      Assistant de création de site fourni par  Vistaprint